• Batterie intelligente

    Dans la lignée des réseaux dits intelligents, on peut envisager qu’une partie du parc de véhicules électriques ne se recharge que lorsque la production d’énergie renouvelable est excédentaire, ou lorsque la consommation d’électricité devient plus faible, au cours de la nuit. Dans ce cas, des « batteries intelligentes » pourraient être pilotées à distance par le gestionnaire de réseau qui déciderait du moment le plus opportun pour les recharger.
  • Charge « au fil de l’eau »

    Les charges « au fil de l’eau » se font au gré des branchements de batterie : dès qu’un véhicule est connecté à une borne de recharge, le rechargement de sa batterie commence et se poursuit jusqu’à ce que la batterie soit entièrement rechargée.
  • Corrigée du climat

    La consommation d’électricité varie en fonction de la météo : en hiver, plus il fait froid, plus la consommation est importante, du fait de la présence d’un parc important de radiateurs électriques. Afin de pouvoir comparer la consommation d’électricité d’une année sur l’autre sans que la météo ne vienne « perturber » cette comparaison, la consommation brute est corrigée en fonction des relevés météorologiques de l’année.
  • Criticité

    La criticité d’un matériau représente le caractère critique de la disponibilité d’un matériau.
  • Effacement

    L'effacement de consommation d'électricité correspond, à un instant t, à une réduction volontaire par un utilisateur final de tout ou partie de sa consommation. L'effacement permet de réduire la consommation globale d'électricité en période de pic de consommation, lorsque l'ensemble des moyens de production sont sollicités. La consommation effacée peut être reportée ultérieurement, lorsque davantage de marges de manœuvre sont retrouvées sur le parc de production.
  • Électricité domestique

    Aussi appelée électricité résidentielle : consommation d’électricité dans les logements.
  • Émergence sonore

    Différence entre le bruit avec l’équipement « bruyant » et sans cet équipement.
  • Emploi tertiaire

    Ensemble des activités professionnelles de services, distinguées des activités agricoles et industrielles
  • Emplois équivalent temps plein

    Calcul du nombre d’emplois théoriques en considérant uniquement des personnes employées à temps plein. Par exemple, deux personnes qui travaillent à mi-temps forment un équivalent temps-plein.
  • Énergie commerciale

    Énergie faisant l’objet d’échanges commerciaux, opposée à l’énergie dite « traditionnelle », comme le bois ramassé par les utilisateurs eux-mêmes.
  • Énergie finale

    Énergie consommée par l’utilisateur final (qu’il soit un particulier, une entreprise ou une collectivité). En pratique, c’est l’énergie mesurée par le compteur d’électricité, de gaz ou par la pompe à essence de la station-service. Elle est égale à l’énergie primaire moins les pertes de transformation, d’acheminement et de distribution.
  • Énergie grise

    Quantité d’énergie nécessaire pour la fabrication d’un bien, depuis sa conception jusqu’à sa livraison au client final.
  • Énergie primaire

    Énergie contenue dans les ressources énergétiques telles qu’on les trouve à l’état brut dans la nature (pétrole, gaz, charbon, uranium, vent, soleil, biomasse, etc.), à distinguer de l’énergie finale, consommée par l’utilisateur final.    
  • Externalité

    L’externalité caractérise le fait qu'un agent économique procure à autrui, sans contrepartie, une utilité ou un avantage de façon gratuite (externalité positive), ou au contraire un dommage sans compensation (externalité négative).
  • Facteur de charge

    Le facteur de charge correspond au rapport entre l'énergie électrique produite par une installation ou un parc de production sur une période donnée, et l'énergie qu'aurait produite ce parc / cette installation si il / elle avait fonctionné à sa puissance nominale durant la même période.
  • Foisonnement

    Grâce à la répartition des installations de production à travers la France, il n'existe aucun moment où toutes sont à l'arrêt, ni d'autres moments où toutes produisent à leur puissance maximale. C'est ce qu'illustre le principe de foisonnement de la production.
  • Gep/pass.km

    Gramme équivalent pétrole par passager kilomètre, soit la quantité de pétrole (en gramme) qu’un passager utilise pour parcourir un kilomètre.
  • GeqCO2/pass.km

    Gramme équivalent CO2 par passager.kilomètre.
  • Gigawatts

    1 gigawatt = 1000 mégawatts = 1 000 000 kilowatts
  • Gtep

    Milliards de tonnes équivalent pétrole.
  • Indice de production industrielle

    Mesuré par l'Insee, l'Indice de la production industrielle est un instrument statistique qui permet de suivre les variations mensuelles des quantités produites dans l'industrie (usines, chantiers, mines et carrières).
  • Intensité énergétique

    L’intensité énergétique est une mesure de l'efficacité énergétique. Elle correspond à la quantité d’énergie consommée divisée par la valeur produite.
  • Particules fines PM10

    Particules en suspension dans l'air dont le diamètre est inférieur à 10 micromètres. L'augmentation des taux de particules fines dans l'air est facteur de risques sanitaires importants.
  • Passagers.km

    Unité représentative de l’ensemble des kilomètres parcourus par les usagers. Par un exemple, un trajet de 500 km réalisé avec un mode de transport regroupant 10 passagers totalisera 5000 passagers.km.
  • Produit intérieur brut

    Le PIB mesure la production d’un pays ou d’une région pendant une période donnée. C’est la somme du PIB marchand (la production échangée sur un marché) et du PIB non marchand (essentiellement la production des administrations publiques, évaluées à leur coût). La croissance du PIB est généralement présentée une fois l’inflation déduite, or mesurer l’inflation est de plus en plus difficile (pensons aux biens et services basés sur les technologies de l’information et de la communication). Les chiffres de la croissance sont donc de plus en plus fragiles (PIB, croissance, politiques publiques, retraites (3), J. Gadrey, 2012, disponible sur : alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2013/03/12/pib-croissance-politiques-publiques-retraites-3/)
  • Recharges secondaires

    Recharges non dédiées à un véhicule unique, mais ouvertes à différents utilisateurs (par exemple : recharges sur parkings de supermarché, à proximité d’une gare, sur une aire d’autoroute, etc.)
  • Solde exportateur

    Différence entre les exportations et les importations d’électricité ; un solde exportateur positif signifie qu’un pays a davantage exporté d’électricité qu’il n’en a importé.
  • Taux d’actualisation

    L'actualisation est l'application de taux, dits taux d'actualisation, à des flux financiers non directement comparables et portant sur des durées différentes, afin de les comparer ou de les combiner de diverses façons.
  • Thermosensible

    La thermosensibilité représente la sensibilité du système électrique à la température extérieure, dépendante notamment du parc de chauffages électriques installés. En hiver, cette thermosensibilité atteint désormais 2400 MW/°C (hausse de 2400 MW de la puissance électrique appelée pour chaque diminution d’un degré de la température extérieure), et continue d’augmenter chaque année avec l’apparition de nouveaux logements chauffés à l’électricité.
  • Tonnes équivalent CO2

    Représente l’ensemble des gaz à effet de serre,  « convertis » en équivalent CO2.
  • TWh

    TWh = térawattheure = 1 milliard de kilowattheures
  • Véhicules hybrides rechargeables

    Véhicules disposant d’un moteur électrique avec batterie (souvent de plus faible autonomie que sur un véhicule 100% électrique) et d’un moteur thermique classique, permettant de prendre le relais de la batterie lorsque celle-ci est déchargée, ou en cas de besoin de puissance élevée (cycle autoroutier par exemple), le moteur électrique étant généralement dimensionné pour une plus faible puissance que le moteur thermique.